Formation > Heure Feu / Heure Route > Année 2010 / 2011 >

Février 2011

A quoi bon ?

De nos jours, l’espoir ne sert plus à rien. C’est vrai, quand tu vois ce qui se passe autour de toi, est-ce que tu espères ? Et quand tu regardes tes copains de classe, est-ce que tu les vois espérer ? Bien sûr que non, plus personne n’espère, c’est viellot, c’est dépassé, c’est ringard. Maintenant, les gens attendent d’avoir la dernière version, le gadget le plus performant, parce que c’est ça qui compte le plus pour eux : leurs biens matériels. Imagines que tu deviennes comme eux, imagines que toi aussi tu n’espères plus. Tu aurais alors bati toute ta vie sur du sable, qu’un souffle de vent suffit à chasser. Et que te restera-t-il alors ? Tes biens spirituels. Ta force de caractère. Tes dons.
Mais en quoi espérer ? Peut-on seulement espérer lorsqu’on voit ce qui se passe dans le monde de nos jours ? Eh oui, qu’il est difficile de croire en quelque chose lorsque la nuit est noire... Qu’il est difficile de penser qu’un jour le soleil reviendra lorsqu’on traverse les ténèbres. Mais c’est là que ça devient beau, justement : lorsque tu crois que le soleil resplendira avant même d’avoir vu l’aurore se lever !
Je ne dis pas que c’est simple, mais je ne dis pas non plus que c’est hors de portée. C’est comme gravir une colline : lorsque tu es en bas, cela semble insurmontable, mais en faisant un pas après l’autre, tu fini par arriver en haut. Alors penses à tes ainées : lorsque Baden Powell a lancé le scoutisme, il ne savait pas l’ampleur que cela prendrait, mais il l’a espéré ; lorsqu’en 1971 des chefs ont démarré les SUF, ils ne savaient pas que leur mouvement serait toujours vivant (et au combien vivant) 40 ans plus tard.
A ton tour à présent de grimper cette colline, un pas après l’autre, pour rejoindre ceux qui, depuis de nombreuses années, espèrent encore et toujours !

pas d'images

Année 2010 / 2011

PresenceWeb 2004 © | Accueil | Plan du site | Rédaction