Louveteaux Jeannettes Éclaireurs Guides Routiers Guides ainées Maitrise
Groupe Marie-Amélie Cambell > Branches du groupe >

I’ve never felt so alive !


« I’ve never felt so alive » dit un jeune à propos de son adolescence. Et qu’est-ce qui lui permet de se sentir si vivant ? C’est de découvrir le monde autour de lui, grâce à son réseau d’ami. Pourquoi, alors que notre réaction première face au monde et à l’inconnu est le repli, nous nous sentons tellement vivant dès que nous sommes confrontés aux autres ?
Les autres nous renvoient une image de nous-mêmes. Parfois une image déformée, puisqu’il s’agit d’une image vu au travers de ce que l’on a déjà vécu avec cette personne, mais une image tout de même. Sartre dit « L’enfer c’est les autres », mais l’enfer n’est-ce pas au contraire la solitude ? De ne plus être confronté à personne de vivant ?
Lorsqu’on voit ces veufs et veuves qui se demandent à quoi bon se faire beaux, puisqu’il n’y a plus personne pour regarder… A quoi bon soigner le repas, si c’est pour le manger seul… A quoi bon se lever… Actuellement, les jeunes sont de plus en plus confrontés à des mondes virtuels. Mais peut-on se sentir vivant virtuellement ? Lorsqu’on est jeune, on a parfois besoin de sentir dans sa chair les limites du possible, les limites du « moi » pour voir les limites du « toi ».
Dans ce cas, quoi de mieux que les camps d’étés ? Chaque jour, on va te demander de te dépasser, d’aller plus loin, d’aller plus fort, d’être plus sensible aux petits, …
Ce qui est magique dans ces moments-là, c’est que quelle que soit l’image que tu as de toi au début du camp, tes chefs, eux, voient déjà ce que tu pourrais être.
Un chef, ça a la capacité de voir ce que tu peux devenir, et parfois même comment t’accompagner en chemin. Mais un chef ne pourra jamais faire le chemin à ta place. Ceci, c’est uniquement à toi de le faire. Tout comme on ne peut pas tirer sur les feuilles d’un arbre pour le faire pousser, personne ne peut te faire grandir plus vite que tu ne le peux…
Gardes cependant en tête que parfois, une rencontre, une phrase, ou même un geste, peuvent te faire grandir bien plus vite que ce que tu pensais. Il peut s’agir de n’importe quoi : une famille qui te propose un toit pour une nuit, une discussion très profonde avec une personne sans abri, une virée qui tourne mal, ou même tout simplement un sourire…
As-tu déjà remarqué à quel point un sourire peut faire grandir ? A quel point tu as envie de faire confiance à cette personne qui croit en toi et qui te sourit. Peut-être as-tu déjà eu ce type de chef, qui sait avant toi de quoi tu es capable et à qui tu as envie de t’abandonner, juste parce que tu sais qu’avec eux, il ne pourra t’arriver que du bon…
J’espère pour toi que tu rencontreras un jour ce type de chef. Mais, comme il appartient aux adultes de regarder avec bienveillance les jeunes grandir, il appartient aux jeunes de se confronter au monde réel, pour se sentir enfin VIVANT !

pas d'images

Branches du groupe

PresenceWeb 2004 © | Accueil | Plan du site | Rédaction